Tombeau de st François de Paule

Haut-lieu spirituel au cœur du Val de Loire,
le couvent royal des Minimes abrite le tombeau de saint François de Paule depuis plus de 500 ans

En 1483, Louis XI, roi de France, est très malade mais refuse obstinément de mourir. Pour retarder l’heure fatidique, il fait venir en son château du Plessis-lès-Tours, un ermite et thaumaturge calabrais,  François de Paule (Francesco di Paola). Après un long périple depuis le sud de l’Italie jusqu’à Tours, le saint homme permet au monarque de mourir l’âme en paix, le 30 août 1483. Peu après, le couvent royal des Minimes est édifié non loin du château du Plessis-lès-Tours et François de Paule y installe les moines de l’Ordre des Minimes, dont il est le fondateur. François de Paule s’éteint dans ce couvent le 2 avril 1507. Il est canonisé le 1er mai 1519 par le pape Léon X.

Le couvent royal des Minimes

 

Tombeau de St François de Paule

Du XVIe siècle jusqu’à la Révolution française, le tombeau de saint François de Paule est un des grands pèlerinages du monde chrétien. Une relique du saint, sauvée par miracle des profanations huguenotes de 1562, est encore visible.

 

 

 

Chapelle funéraire

 

Restée inachevée depuis 1878, cette chapelle néogothique évoque, dans son mobilier et ses vitraux, les grands moments de la vie du saint homme depuis sa naissance en Calabre en 1416 jusqu’à sa canonisation par le pape Léon X en 1519. En 1953, la chapelle est définitivement vouée au culte grâce à l’association des « Amis de saint François de Paule » qui veille sur ce lieu unique en Val de Loire.

 

 

 

 

Le domaine royal du couvent des Minimes – ©Vittoria Polimeni

Derrière les hauts murs maçonnés s’étend un domaine de 4,5 hectares. Comme au temps de Louis XI, les cultures potagères les plus variées y côtoient des arbres fruitiers et des plantes d’agrément.

 

 

 

 

 

Dortoir du couvent des Minimes

Dans leur cellule, à l’étage, les moines Minimes pouvaient trouver le calme propice à la prière. Malgré l’incendie du dortoir survenu en 2008, l’Ordre des Minimes de Rome acquiert l’ensemble du couvent en 2010 et est toujours propriétaire aujourd’hui. Hélas, cet édifice à l’architecture unique, inscrit aux Monuments Historiques, est inaccessible et très dégradé. Sa restauration requiert la générosité de donateurs et de mécènes.

 

 

Accueil des pèlerins
Toute l’année, le couvent royal des Minimes accueille de nombreux pèlerins venus de France et d’Italie.
Chaque année, début avril, une messe au tombeau de saint François de Paule célèbre la mort du saint.

Quand visiter le couvent royal des Minimes ?
– Aux Journées Européennes du Patrimoine
– Toute l’année, sur réservation : saintjeandebeaumont@gmail.com ou +33 (0) 2 47 31 18 00
Permanences téléphoniques : mardi et jeudi 10h-12h – mercredi 15h – 17h – vendredi 17h30-19h

Soutenez les Amis de saint François de Paule et contribuez à la sauvegarde du couvent
Adhérez à l’association et/ou faites un don pour la sauvegarde du couvent royal des Minimes. Vous pouvez télécharger ici le bulletin adhésion Association les Amis de st F. de Paule

Pour toutes informations, n’hésitez pas à nous contacter :
Amis de saint François de Paule
27, rue Jules Simon
F- 37000 TOURS
Courriel : amis.sfp[at]gmail.com